Libellés

mercredi 22 février 2017

La croisette de Bretagne et minéralogie

La croisette de Bretagne ou staurotide

C'est en Bretagne et en particulier dans le Morbihan et le Finistère Sud que l'on trouve ce minéral particulier dont l'une des formes maclées à 90° donne cette superbe figure en croix, à l'origine de son nom. En effet staurotide vient du grec stauros qui veut dire croix, sa forme (habitus en minéralogie) la plus fréquente. C'est aussi en Bretagne (Scaer, Locminé, Coray) que l'on trouve les plus grands cristaux au monde de ce minéral, dans sa forme de baguette orthorhombique non maclée; certains cristaux peuvent alors atteindre les vingt centimètres de longueur. Lorsque la macle en croix est présente, les cristaux peuvent atteindre les 5 à 6 centimètres dans les deux directions des prismes emboîtés (le centre est unique, mais le développement est double et opposé).
Il est possible de trouver aussi des macles en "croix de St André" ou en X, et plus rarement "en roue" et alors composées de trois cristaux interpénétrés à 60° (en Géorgie, USA, au Brésil (Minas Gerais...).
Ce minéral de métamorphisme se trouve dans les micaschistes et gneiss. Sa composition chimique est complexe:(Fe,Mg)2Al 9(Si,Al)4 O22 (OH)2
En Bretagne, sa couleur est brun sombre et pierreuse, parfois translucide ou transparente sur les arêtes de prisme. Dureté 7 à 7,5 et densité 3,7.
De nombreuses vertus sont attribuées à cette pierre hors du commun, en particulier celle de protéger de la foudre.Elle n'a rien à voir avec l'andalousite que l'on trouve dans Quénécan comme indiqué dans un article précédent.
Voir l'article du 22 janvier 2013.

mercredi 15 février 2017

Patrimoine de Laniscat, Bon Repos sur Blavet (22)

Chapelle de Rosquelfen: quatrième tranche de travaux (suite)

Travaux en cours sur la toiture: photo de début février 2017


La toiture de la nef a été en partie remontée et c'est maintenant à la partie "choeur" d'être traitée par "Les Charpentiers de Bretagne" puis par "Les Toits de Bretagne" pour terminer le travail. Début février, l'allure générale correspond à un édifice à la toiture "éventrée" et laissant voir en surplomb, la couverture du transept ou plus précisément de la chapelle sud.





Grande verrière du chevet: février 2017


La grande verrière du chevet prend  une allure "ruiniforme" en attendant la toiture; une image de la chapelle qui étonne les rares visiteurs non informés de l'évolution des travaux en cours.
Les bénévoles des "Amis de la chapelle de Rosquelfen" contribuent activement à cette restauration. L'enlèvement de l'ancienne toiture (découverture) a été entièrement réalisée par ces bénévoles sous la conduite de Jean-Yves Le Péchour.
L'assemblée générale de cette association se tiendra le vendredi 3 mars à 20h30 à la maison des associations de Laniscat.
NB: depuis le premier janvier 2017, le regroupement des communes de Laniscat, Perret et Saint Gelven, constitue la nouvelle commune de Bon Repos sur Blavet en  Côtes d'Armor.



lundi 13 février 2017

Poème

Question à la fée des sources

Un beau jour se lève
Disparaît la nuit
Comme tous les rêves
Qui naissent et s'oublient
J'ouvre ma fenêtre
Et vois apparaître
Sous chênes et hêtres
Une ombre qui luit
Guerlédan vu de Caurel en février 2017

J'ai le coeur battant
Je ne sais pourquoi
En ce bref instant
Renaît mon émoi
La sourde présence
Nimbée de silence
Au regard intense
S'avance vers moi

C'est la forme blanche
D'une fée des Sources
Passant sous les branches
Qui poursuit sa course
Elle me dit tout bas
Le temps qui s'en va
Et j'entends sa voix
Ultime ressource
Quénécan en rive droite de Guerlédan, février 2017
Elle guide ma plume
Imagination
Dans ce jour sans brume
Pour écrire les sons
Langage versifié
Jamais oublié
D'instants égarés
Dans un puits sans fond



L'hiver est présent
La vie suspendue
Dispersés au vent
Les mots se sont tus
Le temps facétieux
Déjà nous fait vieux
Comment vivre heureux
Dis-moi le sais-tu?

mercredi 1 février 2017

Mobilier de la chapelle de Rosquelfen

Sculpture et polychromie : le dais-retable de la chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22)


Les articles du 20 février, 28 février, 9 juin et 28 décembre de 2016 sur ce blog indiquaient l'évolution du travail des bénévoles de l'association des "Amis de la chapelle de Rosquelfen" sur la niche-dais inspirée de l'ancien meuble du début XVIe en très mauvais état mais toujours dans la chapelle en cours de restauration. Les quatre portes du dais constituent un retable en position ouverte. Ici la photo montre la partie interne de l'une des portes, sur le thème de Sainte Marguerite d'Antioche, l'une des statues anciennes de la chapelle. Cette sainte est invoquée pour la protection des femmes enceintes.Cette version tient compte de l'iconographie religieuse d'avant le concile de Trente (1545-1564), c'est-à-dire inspirée directement de la légende dorée de Jacques de Voragine, l'Archevêque de Gênes et contemporain de Thomas d'Aquin . Les éléments présents sont donc la perle, la croix, le livre (écritures saintes) et le dragon qui est ici polymorphe (tête de loup à langue de serpent, ailes de dragon et corps de saurien ou serpent) pour représenter le diable, le paganisme et les forces infernales. Les couleurs et la perspective ascendante vers la voûte céleste sont inspirées des peintres flamands du début XVIe. Ce panneau est donc à l'opposé de celui de Sainte Barbe dans le retable ouvert. Les frises basses et hautes sont identiques pour tous les panneaux.  (cliquer sur la photo pour l'agrandir)