Libellés

jeudi 17 août 2017

Poème

Le quadricèle de pierres

Dans un mur à l'horizon
Aux abords d'une maison
Angulaires et solitaires
Se dressaient les quatre pierres
4 hommes pour une pierre: Malansac en 2012

Quatre pierres et quatre histoires
Dont je ne sais qu'un fragment
Une première vers l'océan
Tombée dans un gouffre noir

La seconde secrète et douce
Ensevelie sous la mousse
Gardienne de quelques trésors
Dans les reflets d'ambre et or

La troisième plus singulière
Vallée du Daoulas en 2016
Et en façade exposée
Pierre de vieux mur, façonnée
Sur laquelle pousse le lierre

La quatrième voyez-vous
Est dernière au rendez-vous
Sur le seuil d'une maison
Aux murs bleus de vieux moellons

Dans les landes aux rochers bleus
Le quadricèle me ramène
A ce temps d'avant Beltaine
Où s'allumaient de grands feux.

jeudi 10 août 2017

Patrimoine de Bon Repos sur Blavet (22)

Calvaire de Keriolet en Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor

Le mercredi 9 août dernier, sous un ciel plutôt humide, a été montée la troisième et dernière marche du socle du calvaire, par les bénévoles de l'association de Keriolet. Cette dernière marche, comme la photo le montre est constituée par des blocs de granite taillé (origine de Saint Nicolas du Pelem très probable car le faciès de ce granite correspond bien à un  faciés porphyroïde du granite de Quintin qui affleure au nord de Saint Nicolas). Ce socle assez impressionnant par sa taille et son volume de pierres est remonté à l'identique du précédent emplacement plus au Sud, avec un premier niveau en schiste ardoisier, un second niveau d'aspect rosé (roche tuffacée altérée riche en fer) dans lequel on trouve même un bloc de grès du Cap Frehel (sans doute une ancienne borne réemployée dans ce socle) puis un dernier niveau en granite. La partie sculptée devra être posée sur cet ensemble lorsqu'elle aura été restaurée par une entreprise spécialisée et pour cette opération, il reste une partie du financement à trouver.

mardi 8 août 2017

Poème

Incertitudes en intersaison...

Libre cours aux libres pensées
Dans les labours de l'inconscient
Des landes vertes aux blés dorés
Au rythme court de notre temps
Matin sur Gouarec vu de Rosquelfen

Je vois parfois d'anciens mirages
Dans l'or pâle baignant le jardin
Les traits si sûrs de ce fusain
Fixant la douceur d'un visage

Si la vallée pleure sous la pluie
Et que l'ardoise suinte dans l'ombre
L'esprit pourrait mourir d'ennui
Mélancolie dans la nuit sombre

Mais toujours nous nous en allons
Fascinés par une belle histoire
Ou d'une fée nous attendons
Cette promesse du grand soir
Gouarec au printemps vu de la Lande:2017
Mots qui se perdent, mots sans écho
Mots qui se brisent sur le vieux mur
Des conventions. Je n'en ai cure
De mon rocher tout est si beau!

Allons brûler nos restes d'âme
Au feu de divines passions
C'est au présent des tentations
Que le vivant forge nos armes!

samedi 5 août 2017

Minéralogie

La Variscite, un minéral utilisé depuis le Néolithique en Bretagne.

Variscite polie: Reno Chris, Wikipedia anglais
La Variscite est un aluminophosphate hydraté appartenant au système cristallin orthorhombique et formant une série avec la Strengite. Ce dernier présente dans sa formule chimique du fer 2+ en lieu et place de Al et qui est souvent rose violacé alors que la variscite est plutôt dans le vert à jaune-vert. Ce nom de Variscite vient de Variscia qui est l'ancien nom de Vogtland, une ville de Saxe en Allemagne (exRDA). Son éclat est vitreux à cireux, du vert pâle au vert émeraude (voir photo de Reno Chris jointe). Transparente à translucide, sa dureté est de 3,5 à 4,5 et sa densité de 2,6. Elle est soluble dans les bases. On trouve de superbes nodules prenant un très beau poli, en Utah, en Arizona, USA, mais aussi en RFA (Saxe), à Zamora en Espagne et pour l'ouest, à Pannecé en Loire Atlantique (carrière de la Floquerie).
collier en callaïs de variscite: Vassil
Ce minéral secondaire est formé par l'action d'eaux météoriques ou
hydrothermales phosphatées sur les roches alumineuses. Il est souvent
confondu avec la Turquoise (mais celle-ci décrépite et noircit au
chalumeau, ce que ne fait pas la variscite).La variscite est fluorescente et luminescente, translucide à transparente.
Un collier en callaïs (terme vernaculaire utilisé pour qualifier les différents minéraux ou roches entrant dans la confection de parures en archéologie) et plus précisément en variscite a été découvert en 1853 dans le tumulus de Tumiac (presqu'île de Rhuys, près de Vannes) et conservé dans un musée de Vannes. La datation de cet objet correspondrait au Néolithique terminal-début de l'âge du Bronze. Il semblerait que des analyses isotopiques fines aient donné une origine Iberique à cette variscite   que l'on trouve pourtant localement à Pannecé en Loire Atlantique.
Sources: Wikipedia, photographies de Reno Chris et Vassil. "Les minéraux":E. Asselborn, P.J. Chiappero, J. Galvier sous la direction de H. Chaumeton, Guide Vert éd:Solar.

jeudi 3 août 2017

Patrimoine rural en Kreiz Breizh

La reconstruction du calvaire de Keriolet en Laniscat: Bon Repos sur Blavet, Côtes d'Armor.

Socle du calvaire au 3 août 2017


Depuis l'article du 28 mai dernier sur ce blog, le remontage du socle du calvaire a progressé par la finition du deuxième niveau d'emmmarchement sur lequel il reste à monter le dernier niveau en granite.La photo 1 montre le socle vu de face (Ouest).



Côté Nord du socle au 3 août 2017
Sur ces photos, on observe que la base du calvaire est entièrement constituée par des dalles de schiste bleu alors que le deuxième niveau (pierres numérotées) est réalisé avec une roche tuffacée à couleur rosâtre liée à la présence de fer. Cette roche assez friable constituait le deuxième niveau dans le socle d'origine du calvaire, niveau qui a été remonté de la même manière, dans le respect de la construction d'origine. Quelques pierres trop abîmées pour être réutilisées ont été remplacées par du schiste bleu.

Socle du calvaire vu côté Sud le 3 août 2017
La restauration de ce calvaire qui appartient à la commune de Laniscat est réalisée par les bénévoles de l'association de Keriolet, qui jusqu'à présent travaillaient à partir des dons récoltés par leurs propres moyens (et l'aide des bénévoles des Amis de la chapelle de Rosquelfen). La mairie de Laniscat vient de leur octroyer une aide de 1500 € pour un coût global de restauration qui devrait dépasser les 5000€ avec la partie sculptée du calvaire. Il reste donc à trouver de nouveaux donateurs ou sources de financement pour ce patrimoine auquel la population est attachée comme le démontre cette action collective, bien décidée à aller jusqu'à son terme: redonner au calvaire de Keriolet son allure du début XVIIIe siècle.