Libellés

mardi 10 janvier 2017

Poème

L'occidentale

L'amour
Lumière
Aux jours
Si clairs
Elles fuient
Sans bruit
Ces nuits
D'hier
le Liscuis vu de Toul Goanv, Lande de Gouarec

Par la lande
Lentement
Elles descendent
Doucement
Sur la mousse
Des fées rousses
Me repoussent
Bruyamment

De ma mémoire
S'enfuient les ombres
Un vieux miroir
Dans la pénombre
Jette un éclat
Triste constat
N'attendons pas
Le temps des tombes
Vallée du Blavet vue de Toul Goanv

Le soleil décline
Activant ses feux
Alors je devine
L'éclat de ses yeux
La flamme qui danse
Un coeur en silence
Et l'émoi intense
Tourments d'amoureux

L'occidentale
Voix cristalline
La magistrale
Allure féline
Soudain s'avance
Légère transe
La quintessence
D'une divine

Les maisons
Les murets
Les vallons
Les forêts
Les fontaines
Sous les chênes
Je vous aime
En secret

Instants
Bénis
D'amours
D'ici
Au vent
Puissant
Fêtant
La vie.

5 commentaires:

  1. Exercice de rimes croissantes et décroissantes instaurant une musicalité particulière pour évoquer le temps des amours y compris celui du pays dans lequel ils se vivent et une incitation à vivre sans attendre (la décroissance illustre la fuite du temps).

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Barbara - Dis, quand reviendras-tu ? - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=nUE80DTNxK4

    RépondreSupprimer
  4. waooouh refais nous ça! Pascal

    RépondreSupprimer