Libellés

jeudi 8 décembre 2016

Poème

Hepta-digressions en Monts d'Arrée

Quotidien des petits riens
Qui s'empilent, qui s'ajoutent
Rosée fraîche du matin
Que les korrigans redoutent
Tourne la roue du destin

Courte histoire en suspension
La vie passe, un jour s'achève
Le présent des tentations
La réalité des rêves
Contournent encore la raison
Soleil rasant sur Monts d'Arrée:photo:www.cheval-daventure.com

Les passions et les désirs
Ceux qui du soir au matin
font rimer tous les soupirs
Avec temps béni, divin
Densifient le souvenir

Les écrits, ces sources vives
Font l'écrivain guérisseur
De l'âme inquiète en dérive
Quand les mots touchent le coeur
Le bonheur ainsi délivre (des livres!)

Monts d'Arrée, Tuchenn Kador
Aux portes de l'Enfer froid
Quand se lève le soleil d'or
Entends-tu ton coeur qui bat
Lorsqu'enfin le vent s'endort?

Pendant cette courte pose
Mon coeur battant se souvient
Du parfum des fleurs écloses
Des lumières de ces matins
Où la vie est une rose.

NB:Autrefois, point culminant de la Bretagne, le Tuchenn Kador (384,91m) a été détrôné par le Menez Ruz ou Roc'h Ruz (385,01m) situé à proximité, sur la commune de Plounéour-menez (29).

2 commentaires:

  1. Advienne le destin comme il pourra venir,/Il ne peut de vos yeux m'ôter le souvenir:/ Il faudrait m'arracherle coeur et la pensée". Pierre de RONSARD

    RépondreSupprimer
  2. Ces vers de Pierre de Ronsard révèlent une perception très fine et juste de ce texte ou de ce qui s'en dégage. Merci pour ces mots.

    RépondreSupprimer