Libellés

jeudi 22 octobre 2015

Poème et jardin

A propos de Coatcouraval et son jardin


Un article daté du 10 juillet 2015 sur ce blog, parlait de Coatcouraval, superbe manoir du XVe siècle aux jardins dessinés par Laprade dans les années 1920. Ces jardins bénéficient de l'action des "Lieux mouvants" (association Dialogues avec la nature) dont cet article fait état et qui permet de faire découvrir cet endroit magnifique en y réalisant des animations et expositions temporaires.
Le jardin de Coatcouraval avait sans aucun doute une grande importance pour la famille propriétaire et en particulier pour le comte Antoine Rouillé D'Orfeuil (1904-2000).
Je ne résiste pas à l'envie de rapporter ici le poème "Le jardin à l'envers" avant que le temps et les lichens ne l'aient effacé de la pierre sur laquelle il est gravé.
"Le jardin à l'envers.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble
lui, nourri de la terre et moi, nourri du lait
Nous nous sommes éveillés ensemble.

Sur ma route, un bon vent a soufflé dans
les voiles d'une fille aux yeux bleus.
Abeilles et pollens, pistils et papillons
ont pris les rendez-vous.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble.
Nous avons aimé ensemble.

Les enfants ont couru, la terre de
mon jardin est devenue leur jeu.
Alors les fleurs éclosent jouèrent avec
mes yeux, embaumèrent la maison.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble.
Nous avons joué ensemble.
Terrasses des jardins de Coatcouraval en 2015

Les robes de mon jardin, arlequin des
couleurs, au rythme des saisons
sont devenues ma fête. J'ai offert en
échange ma gaieté au jardin.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble.
Nous avons dansé ensemble.

Ma vie s'en est allée au bras d'un
chrysanthème, la terre a fermé ses sillons.
La chanson muée en requiem, le brouillard
a brouillé nos décors enchantés.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble.
Nous nous sommes souvenus ensemble.

En sommeil sans soleil, mon jardin
devient songe. Mon jardin sous la terre
A-t-il encore un sens, sens dessus dessous
un jardin a-t-il le sens commun?
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble
Nous avons douté, puis redouté ensemble.

Mon jardin à l'envers fourmille de promesses,
de germes, de ferments, et des fleurs de demain.
J'aime mon jardin. Mon jardin me ressemble
Tous deux nous revivons ensemble.
Hier n'était qu'hier, aujourd'hui c'est demain."
                             Antoine Rouillé D'Orfeuil

mercredi 21 octobre 2015

Mégalithe du Néolithique

"La Chandelle" de Kergornec en Saint Gilles Pligeaux, Côtes d'Armor


Le menhir appelé "La Chandelle" est un magnifique mégalithe du Néolithique (il aurait entre 5 et 6000 ans) en granite de Quintin, classé MH depuis 1971. Il serait le sixième menhir de Bretagne avec ses huit mètres quinze de hauteur. Erigé sur une hauteur dégagée proche du village de Kergornec, dans un endroit de campagne vallonnée de la commune de Saint Gilles Pligeaux, il impressionne par son aspect élancé et régulier.




Photographié sous un autre angle, la personne au pied du menhir (env 1m80) donne une idée de la taille et de la masse de ce mégalithe planté à cet endroit depuis des millénaires et qui reste encore bien énigmatique aux hommes d'aujourd'hui.

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

vendredi 16 octobre 2015

Vallée du Blavet de Guerlédan à Bon Repos

En remontant le Blavet, du lac de Guerlédan à sec, à Bon-Repos en St Gelven (22)puis Gouarec.


La vallée du Blavet à Trégnanton
septembre 2015


En septembre, la vallée du Blavet, dans le fond du lac de Guerlédan à sec depuis avril dernier, s'est colorée en vert et offre une vision totalement différente de ce qu'elle était au printemps, au moment du retrait des eaux. Du haut de Trégnanton, la vision de la vallée en manteau vert va bientôt se terminer par la remise en eau du lac.






Dame blanche à Bon Repos en 2011



En remontant sur Bon-Repos et sa célèbre abbaye du même nom, le Blavet n'a pas changé d'aspect et n'est pas affecté par l'assèchement du lac, un événement exceptionnel qui a drainé une multitude de touristes, visiteurs et marcheurs depuis la descente et le retrait des eaux. Dans les renoncules aquatiques qui tapissent le lit de la rivière en amont du vieux pont de Bon-Repos, en 2011, une "Dame blanche" regardait les passants, les mains à hauteur du visage comme si elle tenait un couvercle imaginaire à la surface de l'eau: l'interface entre l'élément liquide et l'air; un bien étrange tableau dans un milieu inhabituel....
Coucher de soleil en 2015 vu de Rosquelfen

Plus loin vers Gouarec, la vallée se prolonge et passe avant de déboucher sur Gouarec, sous la sentinelle minérale du "Rocher du Marquis". A cet endroit aujourd'hui très boisé se couche le soleil derrière les collines de Kerlaurent et Plouguernevel. Le chant léger de la source du Rocher (feunteun Korrec), la "fontaine des korrigans", accompagne le passant dans sa méditation, pendant que la vallée s'endort dans les reflets rougeoyants du soleil.  Le marcheur qui s'attarde apprécie alors le calme et la sérénité de cet endroit.

mercredi 14 octobre 2015

Chapelle de Rosquelfen

Où en sommes nous avec la chapelle de Rosquelfen?


Depuis 2011, la chapelle a fait l'objet de trois tranches de travaux. Pour mémoire, en 2011, le transept Sud a été remonté et sa toiture refaite ainsi que les aménagements extérieurs de la chapelle. En 2012, c'est le clocher qui a fait l'objet d'un gros travail de consolidation et d'étanchéité. En 2013, le mur nord de la nef a été redressé par procédé hydraulique, sous la responsabilité de l'architecte du Patrimoine (Mr Léo Goas) et les bénévoles ont complété le travail (remise du dallage de la nef en place, remise en place de la chaire de prêche, enduit sur le mur nord, joints de maçonnerie entre le porche et le clocher... Depuis 2014, date de l'inscription de la chapelle à l'Inventaire des Monuments Historiques, la quatrième tranche se met en place en respectant les arcanes administratives (demande de permis, appel d'offre aux entreprises...). Cette procédure réalisée par le maître d'ouvrage et l'architecte du Patrimoine va prochainement aboutir au choix des entreprises intervenantes (le 3 novembre 2015) puis la demande de subventions aux organismes habituels (Conseil Régional, Département, DRAC, Skoaz ouz skoaz...) et les travaux sur la toiture de la nef (charpente et couverture)vont enfin pouvoir démarrer. Pour l'association qui prendra en charge une partie de la préparation de chantier, elle poursuit sa quête de donateurs et ses efforts pour le collectage de fonds. En 2015, le repas du pardon et la vente de calendriers contribuent à l'abondement des comptes qui transitent par la Fondation du Patrimoine. Un grand merci à tous les donateurs et bénévoles engagés dans ce chantier de longue haleine! 
(Dernier article du blog, sur la chapelle: 17 septembre 2014)

samedi 3 octobre 2015

Poème

Visite de Séléné le 28 septembre 2015


La grande marée
Dans l'endroit baigné
Des feux du couchant
L'océan

Le clapot sonore
De ces vagues lentes
La lune mouvante
Dans les reflets d'or
Rochers de St Guénolé-Penmarc'h le 28/09

Spectres nus dressés
De roches blessées
Par un vent puissant
Burinant

Et la lune éclaire
La côte et la mer
Si blanche est la reine
Sélène!
Coucher de soleil sur Bréhat en 2013

La mélancolie
S'installe sans bruit
Sur les eaux bleutées
De rêves passés

Je repense encore
Aux instants si forts
De nuits étoilées
D'été.