Libellés

lundi 22 septembre 2014

Légende

Boudédé et le chaos du Corong

Un article récent sur le blog (du 8 septembre 2014) donne un aperçu du chaos granitique du Corong et son histoire géologique. mais cet endroit du centre Bretagne (entre Locarn, St Nicodème et Duault: département des Côtes d'Armor) possède aussi sa légende, celle du géant Boudédé qui passait par cet endroit et gêné par des cailloux dans ses chaussures, les abandonna en vrac dans cet endroit. Depuis, ce secteur boisé est en effet particulièrement riche en blocs de granite dont certains sont sculptés par la nature comme celui-ci, appelé le masque de Boudédé et dans lequel on aperçoit effectivement l'emplacement des yeux qui correspond à des marmites de dissolution chimique.
 
 De même le dolmen de Boudédé n'est autre que le sommet du chaos granitique situé en bordure de forêt au dessus et en rive droite de Follézou, la rivière qui coule sous l'amas de rochers.                                                  

mercredi 17 septembre 2014

Patrimoine rural

Journées du Patrimoine et chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22570)

Chapelle de Rosquelfen en 2014

Les 20 et 21 septembre 2014, journées du Patrimoine, la chapelle de Rosquelfen sera visitable de 10 à 12h et 14 à 18h. De nombreux articles publiés depuis 2011 sur ce blog font le point sur l'avancement des travaux de restauration. Ces travaux ne sont pas terminés car il reste la charpente et la toiture de la nef à refaire, une tranche importante de travaux à prévoir avec l'aide de la Fondation du Patrimoine, les donateurs privés, associations, entreprises et/ou particuliers qui souhaitent participer à l'effort de préservation de notre patrimoine historique.


L'intérêt que présente ce monument du XVe et XVIe siècle n'est plus à démontrer et vient d'être confirmé le 23 juin 2014 par un double Arrêté du Préfet des Côtes d'Armor portant inscription au titre des monuments historiques de la chapelle de Rosquelfen et de son enclos ainsi que du calvaire de Rosquelfen situé dans le même enclos.
La deuxième photo montre le calvaire vu du clocher de la chapelle et situé près du porche d'entrée sud dans l'enclos du cimetière toujours en usage aujourd'hui. Un document publié avec l'aide du Centre Généalogique et Historique du Poher à Carhaix en 2013, donne des indications précises sur la chapelle, son histoire et sa statuaire ancienne et explique les principales scènes sculptées du calvaire (avec la contribution d'un spécialiste: Jef Philippe), partiellement effacées par l'érosion et les dégradations de la Révolution.

mercredi 10 septembre 2014

Poème

La visite de Séléné
coucher de soleil sur le Liscuis le 9/09/14

Le disque opalescent d'une belle lune rousse
Emerge des ajoncs sur la lande endormie
Et Séléné parait en Déesse épanouie
Dans la pâle clarté d'une lumière si douce

Sa caresse lumineuse en trajectoire montante
Colore d'un ambre clair les tombeaux éventrés
Du sommet de la lande jusqu'au fond des vallées
Elle impose à la terre sa présence vivante

deuxième plus grosse pleine lune de l'année 2014
Elle offre à son amant, jeune et bel Endymion
Un sommeil éternel qui arrête le temps
En beauté silencieuse elle colore l'instant
Dans le ciel d'Hesperos où se perd l'horizon

Cette pâle clarté inondant la colline
Eclaire le chemin sous le ciel étoilé
Je revois les instants à jamais envolés
Où la voûte céleste dans tes yeux s'illumine
Fin de jour sur le Liscuis et la forêt de Quénécan


Avant que Phosphoros n'éteigne ta lumière
Belle et douce Sélène accorde moi encore
Le temps contemplatif patiné d'ambre et or
Aux abords entrevus des portes du Mystère.

lundi 8 septembre 2014

Gorges du Corong

Les gorges du Corong entre Locarn et Saint Nicodème, sud de la forêt de Duault (22)


Sur la bordure ouest du massif granitique de Quintin , dans le triangle St Servais, St Nicodème et Locarn en Côtes d'Armor, se situe le chaos du Corong qui cache sous un impressionnant amas de blocs de granite, la rivière du Follezou, affluent de l'Hyère. Le chaos  se situe également en bordure Sud de la forêt de Duault, un endroit marqué par la présence de vestiges du Néolithique comme le fameux menhir à base entaillée et toujours dressé sur la crête boisée, au dessus du chaos.

La rivière du Follezou a creusé son lit dans une zone de faiblesse du massif granitique d'âge Hercynien (340 Ma), faillé à cet endroit où la dolérite à grain fin est également bien visible à la sortie des gorges.L'endroit le plus resserré est encadré par un véritable mur de granite que la tradition orale nomme "le mur de César", une bordure de faille presque verticale et dans laquelle la présence de fissures ouvertes (diaclases en géologie) donnent l'aspect d'un mur construit par d'énormes blocs superposés. Cet endroit où seul le murmure de la rivière se fait entendre en contrebas mérite le détour.

Sur la crête boisée qui surplombe le chaos, se dévoilent des blocs de granite aux formes originales comme cette "patte de lion" posée sur un amas de blocs arrondis réputés constituer un ancien camp utilisé par les hommes à différentes époques. La présence de mégalithes à proximité témoigne d'une occupation de l'endroit dès le Néolithique.Il n'est pas sans présenter quelques similitudes avec Hacadour en Mellionnec ou Kerbescond en Rostrenen.
La dernière photo montre la "patte de lion" surplombant une marmite de géant. Cette morphologie particulière témoigne ici aussi d'une altération et d'un façonnage par dissolution chimique d'un granite fissuré et attaqué par l'érosion depuis des millions d'années, réduit à des énormes blocs arrondis ou "sculptés" par la nature elle-même.
Un endroit où les légendes sont alimentées par la nature mystérieuse et spectaculaire. (cliquer sur les photos pour les agrandir).

jeudi 4 septembre 2014

Poème

A une passante à Quelfénec

Belle dame sur le sentier
De la colline boisée
Trouves-tu de ce lieu fort
Le vrai trésor?
Affleurement de métadolérite à Quelfénec

Ces rochers aux grains si fins
Impassibles et seuls témoins
D'une très vieille industrie
La pierre polie

Ecoute la voix du temps
Raconter l'histoire des gens
Qui ont vécu autrefois
Dans cet endroit
Cuvette de façonnage des ébauches de haches

Imagine l'invisible
Dans cet espace si paisible
Devenu par tes beaux yeux
Si merveilleux

Cette rencontre imprévue
D'une discrète ingénue
Fait passer sur la hauteur
Tant de douceur

C'est dans cet endroit perdu
Sur des rochers gris et nus
Que s'échangent sans conditions
Des émotions
Abattage d'un chêne à la hache en métadolérite

Le jour passe sur la colline
La lumière au soir décline
Devant moi ondulent encore
Tes cheveux d'or

Fin du jour et tu t'en vas
J'entends l'écho de ta voix
Au vent de pluie qui se lève
Passe le rêve.

mercredi 3 septembre 2014

Patrimoine

Ruines du château de Beaucours (XVe-XVIe) sur St Nicolas du Pélem (22)

Lorsque l'on quitte le bourg de St Nicolas-du-Pélem en direction de Kerpert (nous ne sommes qu'à quelques kilomètres de Laniscat) un chemin dans les bois de hêtres et chênes nous amène près d'un étang. Dans une clairière, un véritable mur végétal où le lierre domine, masque les vestiges de l'ancien château de Beaucours, une seigneurie bien connue à St Nicolas. De ce château daté du XVe siècle, il ne reste que la façade ruinée abritant quelques chouettes. Le visiteur de passage est alors saisi par l'atmosphère étrange de ce lieu abandonné et secret. La première photo montre l'entrée principale du château ou ce qu'il en reste aujourd'hui, avec un magnifique arc en accolade et une épaisseur de mur en granite encore debout. (Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

La photo suivante montre des passages ou voûtes en "plein-cintre" ou en "anses de panier" et en pierres de taille. La qualité du bâti en granite de Quintin qui affleure partout dans le sous-sol permet encore aujourd'hui d'admirer cette architecture magnifique mais abandonnée des hommes et progressivement colonisée par la végétation.



Sur cette photo, un linteau de granite de plusieurs mètres et plusieurs tonnes dans un mur en grand appareillage de granite, une maçonnerie exceptionnelle qui aurait mérité un effort de sauvegarde. Les restes de ce château, partiellement ennoyés sous les effondrements de voûtes et de murs, dégagent une atmosphère étrange. La chaussée de l'étang à proximité date des riches heures de la seigneurie de Beaucours et les ruines du moulin sont également visibles dans ce paradis des pêcheurs et ramasseurs de champignons!

lundi 1 septembre 2014

Poème

Réponse

Sur les chemins de la sagesse
Se multiplient tant de questions
L'été s'en va belle princesse
C'est le vent seul qui me répond

Les souvenirs d'hier peuplent encore le silence
Et un rivage bleu à nouveau se dessine
Où le parfum des roses embaume ici les ruines
Dans un sublime espace de rires et d'impatiences


Le cœur efface alors les mots définitifs
Les postures de juge, les colères révolues
A l'ombre des fontaines les fées sont revenues
Qu'un soleil de septembre inonde d'éclats vifs

Le présent est sans voix, paroles effacées
Les chemins semble t-il ne savent se croiser
Je suis sur la colline, j'accompagne le vent
Et seule ma mémoire sait arrêter le temps

Je regarde la brume monter de la vallée
Caresser les maisons et la lande endormie
Couvrir de mille perles cette rose épanouie
Dont les pétales humides reçoivent un baiser.

Illustrations: le tertre tumulaire du Quillio en quartzites de l'Arénigien (Ordovicien inf) et ruines sur les landes du Liscuis: Rosquelfen en Laniscat (22).