Libellés

jeudi 29 août 2013

Patrimoine immatériel

Le terroir kost' er c'hoat ou koste 'r c'hoed

La lecture récente de documents approximatifs sur le sujet m'amène à repréciser pour ceux qui s'intéressent aux danses traditionnelles du kreiz Breizh (centre Bretagne) la situation géographique du terroir koste 'r c'hoed (de culture et langue vannetaise). Ce petit terroir de 25 km2 englobe Perret (22), Ste Brigitte(56), la Lande de Gouarec en Plélauff (22) et l'est de Lescouët-Gouarec (22) dont la plus grande partie est en terroir Pourlet comme du reste Mellionnec contrairement à ce qu'indique une carte non vérifiée du site géobreizh. Les travaux de l'universitaire J.M.Guilcher entre 1953 et 1956 précisent la localisation de ce petit terroir caractérisé par une gavotte très particulière et assez sportive comme les gavottes environnantes (Laridés gavotte, Pourlet, Fisel). Cette localisation était confirmée par les habitants eux-mêmes durant l'étude menée dans ce secteur entre 1970 et 1974 par la commission Recherches du cercle celtique de Rostrenen.
 
Le découpage historique de la Bretagne  montre que le terroir (point rouge) se situe à l'extrême nord de l'évêché de Vannes, en limite de la haute Cornouaille et à cheval sur la limite Côtes d'Armor et Morbihan.


Sur cette carte, la position du terroir correspond à la zone rurale adossée à la forêt de Quénécan dont on remarque très bien la morphologie courbe (quénécan= quenec'h kamm, la colline courbe). Les limites des anciens "pays" ou évêchés correspondaient souvent à des cours d'eau ou accidents tectoniques visibles. Ici, c'est le Doré et le Blavet qui font la limite entre Vannetais et Haute-Cornouaille. C'est la Révolution Française qui va scinder le grand domaine de Quénécan, propriété du duc de Rohan à l'époque, en faisant passer la limite des Côtes-du-Nord en plein milieu du domaine des Forges, un site industriel en activité, ne tenant donc plus compte des anciennes limites historiques.Voir à ce sujet ce qu'en dit Régis de Saint-Jouan (Dictionnaire des communes. Département des Côtes d'Armor. Eléments d'histoire et d'archéologie.CG des Côtes d'Armor 1990), ou E. Le Barzic (Mur de Bretagne et sa région.1975).

dimanche 18 août 2013

Chanson

La charpente (sur l'air "le châtaignier de Jean Ferrat)

Refrain
Je rêve dans la maison basse
Sous la toiture que le vent masse
J'entends les ardoises vibrer
Et la charpente murmurer

Sous les boiseries de mon toît
Les coeurs de chêne, poutres de bois
S'arc-boutant sur les vieux murs
Supportent toujours sans broncher
Le toit d'ardoises mordorées
L'étonnant poids de la toiture

Indifférentes au temps qui passe
Les fermes jamais ne se lassent
Dans le soutien de la charpente
Bois de talus noueux et dur
Le bon vieux chêne me rassure
Quand le vent d'ouest le tourmente

La toiture résiste aux tempêtes
Vibrante et ferme sur nos têtes
J'entends parfois ployer le bois
Sous les bourrasques venues de l'ouest
L'ardoise vibre, le toit proteste
Mais la maison ne cède pas!

Derrière les murs de schiste sombre
Battent des coeurs dans la pénombre
Sur la maison passe le temps
L'imaginaire court et invente
Un nouveau monde sous la charpente
De la maison que j'aime tant.

mardi 13 août 2013

Patrimoine

Chapelle de Rosquelfen en Laniscat (22570)

Les travaux de restauration 2013 de la chapelle portent sur le mur nord qui penche dangereusement vers le nord et qui doit être redressé. Pour cette opération délicate, la charpente a été consolidée et maintenue par un empoutrellement visible sur la photo. Une tranchée a été réalisée par les bénévoles de l'association "les amis de la chapelle de Rosquelfen" tout au long du mur de façon à dégager la base et faire apparaitre les fondations.

Sur cette seconde vue, c'est la partie sud qui est renforcée afin d'éviter un mouvement de glissement de la charpente au moment du redressement du mur nord. Ce redressement doit s'effectuer sans démontage du mur, par un système de vérins après réalisation de plots en béton sous le mur, un travail de spécialistes qui va débuter au tout début septembre.L'évolution de ces travaux sera suivie avec intérêt par la population locale mobilisée pour la sauvegarde de son patrimoine.

samedi 3 août 2013

Patrimoine

Les Halles de Gouarec (Côtes d'Armor)

En 2013, la commune de Gouarec décide la restauration des halles dans ses formes d'origine, formes qu'elles avaient perdues dans les années 60 par obstruction des arches. Elles avaient été transformées alors en salle polyvalente au coeur de Gouarec.
Ces halles ont été construites au XIXe siècle (1872 selon certains auteurs) à l'emplacement d'anciennes halles en bois  achetées par la mairie en juillet 1851 pour la somme de 8000 francs. A cette époque, le maire de Gouarec, Monsieur Racinet (Docteur en médecine) achète l'édifice à Charles Louis Josselin de Rohan Chabot par l'entremise de Monsieur Jean-Marie Roussin (également Docteur en médecine).
La propriété des halles de Gouarec est semble-t-il revendiquée à cette période par Monsieur de Janzé, un maître de forges qui avait acheté les Forges des Salles et Quénécan au Duc de Rohan en 1802.
Le bâtiment va servir aux foires et marchés de Gouarec et disposera à l'étage de locaux administratifs: secrétariat de mairie, école publique et peut-être hébergement des instituteurs.Avant d'être située dans l'étage des halles, l'école  était installée dans une maison proche (maison des Lore).

En 1862, l'académie fait obligation à la commune de Gouarec de construire une école, construction qui ne verra le jour que plus de 95 ans plus tard, et nous touchons à ce sujet un point sensible de l'histoire de Gouarec avec la concurrence école privée et école publique qui va couper la population en deux camps; situation qui marquera les habitants jusqu'aux années 60.
Les photos jointes (cliquer dessus pour les agrandir) montrent l'état actuel des travaux de restauration. La maçonnerie de cet édifice est tout-à-fait remarquable et la dernière photo montre les arches vues de l'intérieur avec l'escalier d'accès à l'étage. Il reste à faire une place nouvelle à cet édifice dans la vie de la cité. Coeur historique de Gouarec avec le pavillon de Rohan, l'église et la magnifique mairie (ancien presbytère) et les maisons de schiste sombre, les halles constituent un témoignage du passé mais également un pari pour l'avenir et incontestablement un élément du patrimoine qui constitue un atout pour la ville. Informations extraites des collectages de Pierre Le Dour et Patrimoine de Gouarec (Infobretagne).

jeudi 1 août 2013

Poème

La rencontre

Sur le chemin ensoleillé
Légère et souple, cheveux au vent
Près d'une source elle a croisé
L'ombre furtive d'un passant

Elle est unique et seule au monde
Silencieuse, le coeur à nu
L'esprit alerte elle vagabonde
A la rencontre d'un inconnu

Le temps magique où les regards
Brillent d'un même ardent désir
La vie triomphe, chassant le noir
L'instant n'a duré qu'un soupir

Indifférente coule la source
Comme le temps, passent les ombres
La vie sans fin poursuit sa course
Murmure la source dans la pénombre


Elle a quitté le chemin creux
Sous les derniers feux du soleil
Il a vécu, l'instant précieux
Où le hasard fit des merveilles.