Libellés

samedi 13 juillet 2013

Patrimoine

Chapelle de Rosquelfen: restauration 2013

Le programme de restauration de la chapelle cette année concerne le mur nord qui penche dangereusement vers l'extérieur. Lorsque l'on regarde la voûte à partir du choeur, on constate le glissement net de la charpente vers le nord, emportée par le mur qu'elle pousse inexorablement. L'arrachement progressif du mur sud est en marche et il est urgent de redonner l'équilibre et la position originelle à la toiture. Le démontage de la chaire de prêche (1791) a déjà été réalisée par les bénévoles, afin de permettre l'intervention sur le mur.

Dans la perspective de ces travaux et de ceux plus conséquents encore sur la charpente et la toiture, les bénévoles de l'association recherchent toujours des fonds.La photo représente le calendrier 2014 en A4 recto-verso et la revue sur la chapelle diffusés dans le pays au profit de la restauration de la chapelle (points de vente à la mairie de Laniscat, abbaye de Bon-Repos, Centre généalogique et Historique du Poher de Carhaix pour la revue et chez quelques bénévoles sur place).

Sculpture

Sculpture en châtaignier


Exemple d'utilisation d'un tronc de châtaignier: en corbeau soutenant une charpente, dans le style "gargouille" en monstre prognathe.
La différence de couleur est liée au produit de traitement du bois.






Même sculpture vue de face (environ 25cm de largeur)

vendredi 12 juillet 2013

Patrimoine

L'art dans les chapelles

Depuis 22 ans maintenant  une association des communes du pays de Pontivy dans le Morbihan propose au public de découvrir le "dialogue" d'artistes plasticiens avec des chapelles et par la même occasion de découvrir des monuments trop souvent fermés et méconnus du grand public. Quatre circuits sont balisés autour de Pontivy (voir le site www.artchapelles.com) du 9 juillet au 15 septembre.


Oeuvre de Laurette Atrux-Tallau visible dans la chapelle Saint Nicolas (XVIe siècle) à Saint Nicolas-des-eaux, un village de toute beauté (anciennes maisons à toiture en chaume, près du Blavet canalisé, un cachet exceptionnel).





Les fontaines dans ce pays sont de véritables monuments comme nous l'avons vu dans des messages précédents (sur Cléguérec, sur Saint Nicodème, la plus célèbre du Morbihan). Celle-ci est dédiée à Saint Nicolas qui trône au-dessus du bassin central (XVIe siècle). Le périmètre de la fontaine est protégé par un mur. Un escalier permet de descendre dans cet enclos (comme à Quelven).

Dragon de Virginie Barré à la chapelle de la Trinité, Castennec en Bieuzy. Cette chapelle du XVe porte le blasonnement des Rimaison et Rohan.  Le site de Castennec à proximité est célèbre pour sa "Vénus de Quinipily" mais aussi célèbre camp romain dans un lieu dominant le Blavet et occupé depuis le Néolithique. C'est également le lieu d'édification du premier château d'Alain de Rohan. Voir le "Patrimoine historique" de Bieuzy sur InfoBretagne.

lundi 8 juillet 2013

Sculptures

La Vallée des Saints, commune de Carnoet, canton de Callac (Côtes d'Armor)

Autour d'une motte castrale appelée "Tossen-Sant-Veltas" (de Gweltas = Gildas), une fortification datée du Xe siècle, se construit depuis quelques années une ornementation assez surprenante, un "semi" de mégalithes sculptés sur le thème des Saints bretons liés à l'histoire et aux légendes de l'origine de la Bretagne. Ce nom de "Vallée des Saints" sonne bien mais ne correspond pas à la réalité topographique car lorsque le visiteur arrive sur les lieux par la chapelle de Saint Gildas (XVe), il se trouve face à une butte (et non une vallée) sur laquelle sont implantées les statues géantes dont certaines approchent les vingt tonnes! (36 statues à ce jour).
La butte offre une vue remarquable à 360° sur le Poher et le visiteur comprend tout de suite l'importance stratégique de cet endroit. Ce sommet a fait l'objet d'une implantation d'abord celtique puis romaine (Gaultier de Mottay). Les sculptures géantes constituent un échantillonnage original des différents types de granite armoricain dans lequel les artistes sculpteurs s'expriment librement, chacun avec son style propre. Cette initiative de Philippe Abjean et Sébastien Minguy rencontre un vif succès auprès de la population bretonne qui se déplace pour visiter le site et n'hésite pas à participer à la collecte de fonds (aujourd'hui, une statue coûte 12000€).
L'accueil serait plus réservé semble-t-il dans les organismes responsables du patrimoine historique, toujours à la recherche de fonds pour l'entretien et la sauvegarde de centaines de monuments en Bretagne.
Le site pourrait gagner en intérêt scientifique si l'origine pétrographique et la provenance des blocs étaient indiquées devant chaque statue ou sur une brochure diffusée pendant les visites. Ce projet de mille Saints sur cinquante ans parait démesuré, mais en Bretagne rien n'est impossible et ce champ de pierres levées constitue une sorte de clin d'oeil aux prédécesseurs de Carnac, les ancêtres bâtisseurs du Néolithique,il y a plus de six milles ans!

Photo précédente: Saint Malo


Photo: Saint Yves sous les arbres, dans le chemin d'accès à la butte et proche de l'ancienne ferme où sont sculptées les pierres.

vendredi 5 juillet 2013

Poème

La vie

Etincelle échappée d'un brasier qui scintille
La vie est un éclat mobile incandescent
Dans le grand souffle chaud d'une étoile qui brille
Avant que ne s'éteigne son trajet crépitant

La vie est l'échiquier où s'agitent les pions
Le fou, le cavalier, la reine et puis le roi
Les trajectoires se croisent, s'affrontent et la question
Est d'éviter l'échec, seule la mort gagnera!

Le souffle de l'esprit sur la glaise fait l'homme
Parfois loup solitaire, souvent agneau bêlant
Sa liberté ne tient qu'à cette belle pomme
Qu'une Eve bien inspirée offrit à son Adam!

jeudi 4 juillet 2013

Archéologie

Voie romaine de Condate à Vorgium (Rennes à Carhaix)

Cette voie romaine importante a laissé une empreinte bien visible comme nous l'avons vu dans les messages précédents, sur le secteur de Rosquelfen, depuis la vallée du Daoulas, Canac'hleron et la Grande Allée, puis Gouarec (passage du Blavet sur dallage en fond de rivière). Dans sa thèse sur les voies antiques de Bretagne, J.Y. Eveillard mentionne le tracé vers Rostrenen et en particulier le passage de la vallée du Doré à l'endroit où l'on peut voir aujourd'hui ce pont magnifique qui se trouve à une cinquantaine de mètres de l'ancienne route Plouguernevel-Rostrenen (N164).

Ce pont est appelé "Pont de Pont Croix" et daterait du XVIIIe siècle.
Il est composé de deux arches en plein cintre accolées et sans parapet. Sur voiesromaines-22.monsite.com le passage de la voie est indiqué à Kerleau, mais il n'existe pas de vestiges d'une structure d'époque romaine dans le passage du Doré à cet endroit.Il semble que la voie passe bien à proximité de Kerleau mais en longeant le Doré sur une bonne distance, le franchissement de la rivière se faisant plus en amont.
Le même pont à deux arches, vu du côté Nord. Cet ouvrage est réalisé avec des matériaux anciens de granite clair dans un environnement de granite. Des blocs de cette roche affleurent de part et d'autre du pont. De cet endroit,  la voie romaine remonte sur Rostrenen en passant par Coadernault. En descendant la vallée du Doré à partir de ce pont, il est possible de voir des vestiges antiques comme le camp de Kerleau.Le pont visible aujourd'hui a sans doute été construit sur l'ancienne structure d'époque romaine dont les pierres auraient été réemployées. Sa largeur plutôt faible ne correspond pas à celle de la voie à cet endroit, ce qui laisse supposer un ouvrage antérieur plus large à l'époque romaine.